All for Joomla All for Webmasters

L'homologation, qu'est-ce que c'est ?

Dans le secteur automobile, de nombreux véhicules ont été commercialisés dans certains pays et dans d'autres non. L'homologation française est donc l'étape qui va permettre la mise aux normes françaises (européennes) un véhicule importé d'un autre marché. 

 

L'homologation est constituée de plusieurs étapes, l'intégralité d'entre-elles prend généralement de 2 à 3 mois. Une fois l'homologation terminée, le véhicule sera donc aux normes européennes et pourra rouler à vie sur nos routes, au même titre que tous les véhicules commercialisés chez nous. 

L'homologation d'un véhicule importé du Japon nécessite donc l'intégralité des démarches administratives, incluant une Réception à Titre Isolé en DREAL, un passage aux mines (UTAC), un certificat constructeur, une plaque constructeur gravée ainsi qu'un contrôle technique français. 

Toutes ces démarches sont incluses dans nos forfaits homologation (vous avez tous les détails ici). 

 

Pour les véhicules importés du Japon mais ayant déjà été commercialisés sur le territoire français ou européen (comme par exemple les Subaru Impreza, Forester, Legacy, Mitsubishi Lancer Evolution (à partir de l'Evolution V), Toyota Supra, Celica, Mazda RX-7, Nissan 350Z...), il sera donc nécessaire de changer quelques pièces afin de mettre les équivalents aux normes Européennes (ces pièces ne sont pas incluses dans notre forfait homologation, elles seront en supplément). Les pièces à modifier sont généralement les optiques avant et arrières, et quelques très rares fois les ceintures de sécurité et les vitrages. Nous pouvons tout faire faire à la demande, sur facturation. L'installation d'un antibrouillard arrière, elle, est incluse dans notre forfait. Pour les autres véhicules n'ayant pas existé en Europe (Nissan Skyline (toutes générations), Honda Integra Type-R DC5, Nissan Silvia S15 & PS13, Nissan Stagea, Toyota Chaser...), des dérogations spécifiques seront attribuées aux divers éléments, de ce fait ils ne seront pas à changer mais à modifier, mais nous nous occupons de tout ! 

Pour que nous homologuions votre véhicule, ce-dernier doit nous être emmené parfaitement d'origine, en très bon état, avec tous les éléments de sécurité parfaitement fonctionnels (ABS, airbags, pneus et freins en bon état, ventilations, rétroviseurs électriques, vitres électriques...), et tous les voyants au tableau de bord doivent s'allumer, et s'éteindre après démarrage du moteur (attention pas de suppression d'ampoules pour supprimer les défauts !), et tout sera entièrement vérifié. 

Si lors du contrôle technique certains défauts sont constatés, emmenant à une contre-visite, les réparations seront à effectuer par vos soins, et la contre-visite à passer par vous également, à vos frais, en revanche, si le véhicule à défauts a été commandé chez nous, toutes les corrections seront bien entendu effectuées par nos soins avant la remise des clés, ainsi que la contre-visite. 

 

Il faut savoir également, qu'après homologation, nous pouvons perdre des places assises sur le certificat d'immatriculation, voici les explications : 

D'origine il est attribué un PTAC (poids total autorisé en charge) à chaque véhicule produit. Ce PTAC est déterminé par le constructeur, et ne peut être modifié.

Si l'on prend le cas par exemple d'une Nissan Skyline R34 GT-T, réservée donc au marché japonais. Son PTAC est de 1685 kg. Ce véhicule est d'origine 5 places et pèse à vide environ 1450 kg. Au Japon, la masse administrative d'un homme moyen est de 55 kg. Donc si nous faisons le calcul suivant : masse à vide + 5 passagers à 55 kg nous obtenons 1450 + 5 x 55 = 1725 kg, pour un PTAC à 1685 kg c'est donc parfaitement cohérent, cependant, dès lors que le véhicule arrive en France, les standards sont complètement différents, un homme moyen est administrativement considéré à 75 kg contre 55 kg au Japon, de ce fait, le calcul est donc différent. La masse à vide va être précisément recalculée lors des tests UTAC (avec tous les réservoirs pleins), on retrouve généralement des valeurs très rapprochées par rapport aux valeurs données par le constructeur. Nous pouvons donc faire le calcul final, on soustrait la masse à vide du PTAC, on a donc ici 1685 - 1450 = 235.  Nous avons donc 235 kg pour rentrer le plus de passagers possibles de 75 kg, on a donc 235/75 = 3.13, le véhicule sera donc homologué 3 places. 

Il faut également noter que pour des véhicules ayant été d'origine commercialisés sur plusieurs continents, les PTAC sont différents (même si le châssis est le même, ainsi que la plupart des points mécaniques). Le PTAC qui sera utilisé sera donc celui du pays d'origine du véhicule. Par exemple, si l'on importe une Mitsubishi Lancer Evolution VIII du Japon, nous utiliserons le PTAC du Japon pour l'homologuer, même si elles ont été commercialisées en France, avec un PTAC plus haut. De ce fait, nous perdrons donc des places assises. 

 

Si un point de l'homologation reste incompris pour vous, n'hésitez-pas à nous contacter ici afin d'obtenir la réponse à vos questions. 

Fil de navigation